Un tout nouveau forum basé sur le manga Naruto et reprenant à sa fin. Un forum qui se veut bonne ambiance et auto-modération. Venez vivre l'aventure avec nous !
 

Partagez | 
 

 Une fleur pour une nouvelle vie [1/2] (BG Maku-Miyuki : arrivée à Suna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morichi Maku
Suna-jin | Admin
Suna-jin | Admin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 26

Passeport Ninja
Grade: Jônin
Jutsu's:
Points d'expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Une fleur pour une nouvelle vie [1/2] (BG Maku-Miyuki : arrivée à Suna)   Dim 7 Déc - 20:16

« Maintenant que c’est terminé, j’ai bien envie d’un bon repos… » disais-je comme cela.

Hisato était déjà reparti à Kawa no Kuni, Saeko a été appelé par son travail dans les forces spéciales, je me retrouvais seul dans les rues de Suna. Du moins, c’est ce qui se serait passé si nous avions réussi nous-mêmes la mission. Mais ce n’était pas le cas. De notre mission à Mori no Kuni, nous avions ramené un compagnon supplémentaire, celle à qui nous devons la réussite de la mission. La jeune fille m’accompagnait, comme prévu lors de notre discussion pendant le retour. Elle avait quitté son foyer et était désormais sous ma protection. Mais aussi, sous la protection du clan, du moins si le doyen, Nobuo-sama, acceptait cela. Mais je pouvais toujours en discuter d’abord avec mes parents et mon grand-père, ce dernier étant le bras droit du doyen, qui plus est. Et c’est la deuxième raison qui faisait que l’on allait chez moi, dans notre maison, près des remparts.

« Je suis rentré ! » annonçais-je en franchissant la porte de la maison.
« Bienvenue Maku ! Oh, qui est-ce derrière toi ?
- Elle s’appelle Miyuki, c’est mon amie, et aussi une fille envers qui nous avons une grosse dette.
- N-non, Maku, ce n’était rien…
»

Elle rougissait, apparemment gênée de savoir que j’avais une dette envers elle. Mais je savais qu’elle était encore un peu traumatisée de ce qui s’était passé. Elle avait tué un ninja de son pays, sans le vouloir, et elle avait gardé cette tristesse malgré mes tentatives de lui remonter le moral. Saeko avait elle aussi tenté de la réconforter, à notre grande surprise. Et même si un sourire s’était affiché sur son visage, il était facile de savoir qu’elle tentait de paraitre comme si de rien n’était. Et malheureusement, je crains que mes dernières paroles l’aient amenée à repenser à ce moment.

« Ah, désolé, je ne voulais pas que tu…
- Ca va aller, Maku.
» coupa-t-elle.

Comme pour mettre un terme à cela, elle se présenta devant mes parents. Entre-temps, Hideaki Morichi, mon grand-père, était descendu du premier étage, en entendant certainement le bruit de nos conversations. En voyant ma famille ainsi, au complet, je me souvenais de ce qu’ils m’avaient apportés. Mon grand-père fut souvent mon instructeur pour le Ninjutsu, mon père m’entrainait au Taïjutsu, et ma mère m’a aidé à savoir concentrer mon chakra ainsi que sur mon actuel entrainement sur l’Irou. Mais arrêtons les moments de nostalgie et repartons sur la raison de pourquoi je suis ici principalement. J’expliquai alors à ma famille que cette fille, Miyuki Hanako, était désormais sous ma responsabilité et que je voulais qu’elle aide le clan.

« Y a-t-il un travail que tu aimerais faire, Miyuki ? » demandait ma mère.

Hésitante, la jeune fille ne savait pas quoi faire, et y réfléchissait. Quand à moi, j’essayais de me souvenir de ce qu’elle aimait. Puis je me suis rappelé de la fois où nous avions vraiment fait connaissance, au tout début de la conversation de ce soir-là.

Flash-back

Je remarquais alors qu’elle avait une petite marguerite dans ses mains. Tentant d’utiliser la conversation comme moyen de la déstresser, j’utilisai cette bonne occasion.

« C’est une marguerite que vous tenez ?
- Hein ? Euh… Oui. J’aime beaucoup les fleurs. Je trouve qu’elles sont le symbole de la beauté du monde.
»


Fin Flash-back

Je savais que pour travailler, avoir la passion était la meilleure chose. Alors, peut-être que cette idée lui plairait fortement.

« Pourquoi ne pas faire fleuriste ?
- Hein ? C’est sur que j’aimerais bien faire ça, mais ici à Suna…
- Rien ne t’interdit de le faire autre part.
» proposais ma mère.
« C’est sûr, mais… »

Elle s’interrompit dans sa phrase et me regarda, et lorsque mes yeux croisèrent les siens, elle détourna le regard, se plongeant apparemment en pleine réflexion. Je regardais alors le reste de ma famille. Mon père semblait lui aussi plongé dans une réflexion intense. Et au bout d’une petite minute de silence, c’est lui qui le brisa en posant une question à la jeune fille.

« As-tu déjà travaillé comme fleuriste à Mori no Kuni ?
- N-non, pourquoi ?
»

A cette réponse, mon père acquiesçait pour lui-même. Il avait certainement trouvé quelque chose qui devait arranger tout le monde.

« Alors le mieux c’est que tu entames une formation. Ce sera mieux pour toi et cela te laissera le temps de réfléchir à quoi faire après.
- Tu connais quelqu’un qui peu l’aider à la former, père ?
- Oui, je pense qu’ils accepteront de la prendre comme stagiaire. A Konoha, il y a une famille qui s’occupe d’une boutique de fleurs. Les Yamanaka. Inoichi étai un de mes vieux amis et il tenait cette boutique – mais ça doit être sa fille qui la tient désormais.
- Hum, je…
- Puis, si tu veux, tu n’auras qu’à alterner ton temps ici et ton stage là-bas. Quelques semaines en formation, quelques semaines à… visiter Suna par exemple.
»

Je fus impressionné par l’idée de mon père. Je n’aurais jamais pensé qu’il allait faire jouer ses vieilles relations datant du temps où il était à Konoha pour nous aider. Miyuki semblait aussi intéressée par l’idée, acceptant la proposition après un instant de réflexion. Mon père eut un sourire de satisfaction.

« Bien, je vais envoyer une missive pour leur demander leur aide. Je vais aussi en envoyer une aux Nara pour l’hébergement.
- N-Non, on ira dans un hôtel, pas besoin de les déranger…
- Shikamaru ne devrait pas être contre le fait de nous héberger, ne t’inquiète pas.
- « Nous » ?
-Ouais, je viens avec vous, ça me permettra de rendre visite à mes vieux amis. Et puis je pense qu'il sera content de te revoir, non ?
»

Ah, ce vieux Shikamaru, je ne l’avais pas revu depuis… depuis bien longtemps en fait. Bien avant la guerre, cinq ans plus tôt. Finalement, mon père avait les mots pour me convaincre. Je finissais donc par accepter, ce dont il se réjouit en disant « Bien. » tout en claquant des mains. Je lui demandais cependant quelques jours de repos afin de me permettre de prévenir le Kazekage et de tout préparer. Ce qu’il accepta, à mon grand soulagement.

« Cela me permettra d’avoir le temps de voir avec Nobuo-sama sur la façon dont nous allons ouvrir ce nouveau commerce. » indiqua Hideaki, mon grand-père.

J’acquiesçai pour approuver cette demande de réunion, tandis que Miyuki remercia tout le monde, redevenu joyeuse. Puis elle se tourna vers moi :

« Tu me fais visiter ?
- D’accord, mais laisse-moi me reposer un peu d’abord.
» lui demandais-je en souriant à mon tour. Ce qu’elle accepta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-shin-jidai.forumactif.org
 
Une fleur pour une nouvelle vie [1/2] (BG Maku-Miyuki : arrivée à Suna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma resolution pour la nouvelle année
» Nouvelle étape pour une nouvelle vie
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» Un départ dans une nouvelle région
» • Une nouvelle Rentrée, Une nouvelle élève. || Validée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto - Shin Jidai :: Rôle Play :: Kaze no Kuni - Suna Gakure no Satô :: Remparts-
Sauter vers: